Après une longue attente qui m'a causé bien des tourments, le colis qui a quitté les USA le 17 avril est enfin arrivé hier, ouf! La raison de ce retard est la grève des facteurs de ma ville qui a duré 2 semaines! Eh oui, c'est ça la France...

Le colis contenait de la laine écologique "américaine". On dit qu'une image vaut mille mots, voici des photos.

Source: Externe

Source: Externe

Source: Externe

Il s'agit de la "Balance" de O-wool, o comme organic (bio). Si elle est nommée ainsi, c'est parce qu'elle contient 50% mérinos et 50% coton. Cette composition est plutôt rare, pourtant idéale pour des tricots de demi-saison. Je n'ai même pas encore tricoté d'échantillons, tellement je suis excitée et en même temps soulagée par leur arrivée, mais elle se tricote avec n°3,75 à 4,5, 19 à 21 m par 10cm.

O-wool est une "marque" lancée par une femme engagée écologiquement. Ses laines sont sont fabriquées - lavées, filées et teintes - aux Etats-Unis avec des produits et procédés certifiés écologiques pour "relancer" ne cerait-ce qu'à petite échelle l'industrie textile locale. Quant aux matières première, la moitié - le coton - provient des Etats-Unis également, tandis que le mérinos bio de l'Amérique du Sud. D'où ma petite mise en garde.

Je retrouve le toucher du mérinos de Solenn et d'un autre mérinos français - dont je vais parler prochainement -, c'est à dire, pas hyper doux. Et d'après le petit carton explicatif, c'est parce qu'elle n'a pas été chimiquement traitée, pour se contenter de sa douceur naturelle.

Mis à part le fait que l'Amérique est vraiment très vaste et que l'empreinte carbone n'est pas top - suis-je chixxte? -, j'adhère totalement à sa démarche. Je dis merci et bravo à Jocelyn! Et je me fais une joie de tricoter  Shellseeker de Heidi Kirrmaier dans cette combinaison!

Source: Externe